Eco-Conduite

La pratique de l'éco-conduite passe par cinq règles fondamentales : 1° Changer les rapports à bas régime moteur (pour les véhicules à boîte de vitesses manuelle) : En effet, plus le moteur tourne vite plus il consomme du carburant. Afin de limiter le régime moteur et d'utiliser l'efficacité du moteur de façon optimale, un régime maximal de 2 500 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules à essence, et un régime maximal de 2 000 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules Diesel. Cette mesure limite le régime moteur et donc la consommation de carburant. 2° Maintenir une vitesse stable : L'énergie nécessaire au maintien du déplacement d'un véhicule est très réduite (de l'ordre de 25 kW pour une vitesse de 120 km/h) en comparaison de celle nécessaire à le mettre en mouvement. Un moteur puissant permet uniquement des accélérations rapides et très consommatrices en carburant. Plus la vitesse d'un véhicule est stable, moins sa consommation est importante. L'application de ce second principe implique de bannir les freinages et accélérations non nécessaires, ce qui demande une forte anticipation des conditions de trafic de la part du conducteur (ou éco-conducteur). 3° Utiliser un régime moteur le plus bas possible : Afin de réduire le régime moteur et donc la consommation de carburant, les éco-conducteurs utilisent des rapports de vitesses élevés, ainsi, par exemple à 50 km/h à vitesse constante, il est courant qu'ils utilisent le 4e rapport voire le 5e rapport de la boîte de vitesses, plutôt que le 3e. 4° Anticiper le trafic : L'anticipation permet :
  • de maintenir une vitesse stable et donc de consommer un minimum de carburant ;
  • d'éviter les freinages non nécessaires en respectant la distance de sécurité ;
  • de laisser le véhicule décélérer seul avec un rapport élevé (la consommation est alors nulle sur le parcours si le véhicule est équipé de l'injection électronique) ;
  • d'éviter d'accélérer en montée (évite une surconsommation de carburant).
  • Lever le pied de la pédale d'accélérateur en descente permet de rouler « gratuit ».
  • Couper le moteur au-delà de 30 secondes d'arrêt.
5° Entretenir son véhicule : L'entretien du véhicule joue un rôle non négligeable en éco-conduite :
  • la pression des pneumatiques peut être responsable de surconsommation de carburant allant jusqu'à 8 % si les pneumatiques ne sont pas correctement gonflés ;
  • une bonne géométrie du véhicule évite l'usure prématurée des pneumatiques, permet d'avoir une direction stable, évite des sollicitations mécaniques non souhaitables pour les suspensions et permet donc l'économie de carburant ;
  • le changement régulier de certains équipements ou organes du véhicule, tels que le filtre à air ou l'huile, permet encore de limiter les pertes de carburant.